Départ pour Cardiff

4h00. Le réveil sonne. La nuit a vraiment été courte. Pas moyen de dormir. Je crois que j’ai dû réussir à somnoler au mieux pendant une demi-heure.

Je dois encore finir ma valise (ma dernière lessive n’est même pas encore sèche…), tenter d’avaler quelque chose, vérifier que j’ai bien ma carte d’identité et mes billets d’avion…

Et dire que dans quelques minutes, je dois prendre la route pour Paris. 6 heures de route pour aller à Roissy. Ça va être dur…

 

4h50. Valise dans le coffre. GPS branché. Appartement fermé. C’est bon, on y va !

Mon avion est à 13h30, je suis large. Mais bon, j’ai bien fait de prévoir large. Le 107.7 annonce de la neige à l’approche de l’Île de France. On va faire attention. Et en fait, les premiers flocons font leur apparition entre Angers et Le Mans. Par moment, je ne peut même pas rouler à plus de 60 Km/h tellement ça tombe. La voie de gauche est encombrée de neige par endroits.

 

10h00, j’approche de la région parisienne, les flocons de neige se font moins nombreux mais continuent de tomber. Je doit encore faire le tour de Paris pour aller jusqu’à Roissy.

La circulation sur le périph’ est un véritable enfer. Ça double par la droite, ça traverse les voies sans clignotant, ça klaxonne quand tu te trompes de voie (et quand tu respectes les limites de vitesse…)… Une horreur, mais je parvient tout de même à arriver à bon (aéro)port 😉 . Soulagé. Fatigué.

Le temps de me rendre jusqu’au comptoir d’enregistrement des bagages, de manger un morceau, il est temps d’embarquer, avec quand même 1h de retard sur l’horaire annoncé…

 

14h45, heure locale, j’atterrie à Bristol. L’aéroport est beaucoup moins grand que Charles-de-Gaulle. Je récupère ma valise, vais chercher la voiture que j’ai loué, et je prend à nouveau la route (mon périple n’est pas fini !), direction Cardiff. Environ 1h de route, en pensant bien à me mettre à gauche ;-).

Résultat, j’arrive à Cardiff pour 16h30, et rejoins Pierre-Charles chez lui. On a rendez-vous avec quelques uns de ses amis pour boire un verre. Mais pour moi, la journée va pas tarder à se terminer.

 

18h00, check-in à l’auberge de jeunesse que j’ai réservée pour 4 nuits, une douche et gros dodo bien mérité. Toute cette route m’a éreinté !

Bonne nuit !